Cocorico pour Envirotop SPRL !

Travaux de traitement des boues de dragage par bioremédiation réalisés par la SPRL ENVIROTOP

Notre société vient de terminer avec succès les 2 chantiers de dépollution par bioremédiation  de cours d’eau non navigables dans la Province de Hainaut : le « Tintia » à Pont-à-Celles et le « Saubin »à Boussu – Hornu.

Ces deux chantiers avaient été obtenus début 2007 par l’entreprise sur base d’adjudication publique. Pour plus de détails, nous vous renvoyons à l’article précédent.

Penchons-nous sur l’efficacité du résultat :

Les boues toxiques présentes il y a un peu plus d’un an sont aujourd’hui des boues de catégorie A non toxiques.

Sur le Tintia,

les boues de dragage présentaient un dépassement significatif de la teneur en hydrocarbures aliphatiques C 10 – C 40.

Valeurs mg/kg de matière sèche
Norme Région Wallonne : 50
Moyenne mesurée avant traitement : 2491,7
Après traitement : 38,16

En ce qui concerne les boues, il résulte des mesures d’épaisseur effectuées avant et après traitement que le volume a été réduit de 21 % en moyenne.

C’est largement significatif si l’on considère que pour le cours d’eau, cette réduction représente un gain de 1213 tonnes.

Sur le Saubin,

les boues présentaient également un dépassement significatif en hydrocarbures aliphatiques.

Valeurs mg/kg de matière sèche
Moyenne mesurée avant traitement : 624
Après traitement : 27

En ce qui concerne les boues, le volume après traitement a été réduit de  18 % en moyenne sur la longueur du cours d’eau. La teneur en silice (scories) des boues particulièrement élevée explique ces résultats inférieurs à ceux du Tintia mais tout de même significatifs et intéressants.

Le processus testé sur les cours d’eau se révèle donc tout à fait efficace, il n’est même pas exclu que cette dépollution gagne naturellement des sections non traitées de la rivière c’est également un des enseignements de cette campagne.

Pour la suite ?

En ce qui concerne « Le Tintia » il est prévu de poursuivre l’assainissement des boues sur une nouvelle section de 1,2km de long, pour un montant estimé à 600 000€. Ce dossier, qui achèvera la campagne sur le Tintia, sera présenté prochainement au Conseil provincial et devrait faire l’objet d’une mise en adjudication endéans la fin de l’année.

Il faut souligner que Le Tintia se situe en zone Natura 2000 et fait l’objet, au niveau communal, d’un important projet de mise en valeur paysagère.